jeudi 12 janvier 2017

Minimalisme : Stop aux idées reçues pour un intérieur épuré


Le minimalisme ne s'applique pas qu'aux immenses intérieurs conçus par de grands architectes, et ne rime pas systématiquement avec froideur et modernisme.
On peut tout à fait avoir un intérieur ethnique ou rustique ET minimaliste.
On peut également jongler avec des couleurs, du confort, et même des bibelots !

La preuve avec ces intérieurs qui font la part belle aux matières brutes et naturelles, aux couleurs épurées et au minimalisme dans toute sa richesse...




Idée reçue n°1 : Le minimalisme est froid et chirurgical


C'est un peu le principal reproche que l'on retrouve à l'encontre du style minimaliste en déco : trop froid, trop impersonnel...

Et pourtant il suffit de peu pour qu'un intérieur minimaliste soit accueillant et chaleureux. On ajoute une plante verte pour apporter de la vie, une ligne courbe pour adoucir la dureté d'un élément, un accessoire cosy pour rendre l'ensemble doux et confortable...





Idée reçue n°2 : Il faut des éléments lisses et modernes pour un intérieur minimaliste


Certes, de nombreuses photos de magazine nous vantent des intérieurs minimalistes aux lignes lisses, droites, souvent modernes et régulières.
Cependant le minimalisme peut tout à fait trouver sa place dans une pièce ancienne et pleine de cachet, ou avec des meubles anciens et irréguliers.

L'aspect épuré met ainsi en valeur la beauté des murs, du sol, la patine des meubles...

(gauche : Design*Sponge via Pinterest / droite : Mauler via Pinterest)



Idée reçue n°3 : Il faut une déco blanche ou neutre pour adopter le minimalisme


On se représente toujours les intérieurs minimalistes comme des temples de la blancheur. Sûrement à cause des nombreux intérieurs scandinaves monochrome qui fleurissent sur la toile.

En réalité il est tout à fait possible d'allier couleurs et minimalisme.
Il suffit de ne pas jouer avec de trop nombreuses couleurs à la fois afin de garder une cohérence relativement sobre, mais rien ne vous empêche d'avoir des murs roses ou jaunes dans un intérieur minimaliste!


(gauche : Photo de Martina Gemmola, styling de Belida Hall & Fiona Richardson, Richard Hall & Son via Est Living / droite : vu sur Marie-Claire Maison)



On peut aussi jouer la carte du minimalisme avec des couleurs sombres ou même du noir :

(gauche : Photo de Heidi Lerkenfeldt - Stillstars / droite : Mobalpa via Côté Maison)




Idée reçue n°4 : Le minimalisme n'accepte pas les babioles



Le minimalisme repose sur une philosophie, un mode de vie qui se détache des choses matérielles. Cela ne veut pas dire que l'on doit se défaire de toutes nos babioles et des objets qui rendent notre quotidien agréable.

L'essentiel en réalité est d'être CONSCIENT de ce que l'on garde : un objet n'est pas là par hasard, pourquoi ? Pour son aspect esthétique ? Pour les souvenirs qu'il nous rappelle ? Parce qu'il nous fait sourire ? Parce qu'on en a besoin de temps à autre ?
A partir du moment où l'on est au clair avec cela, pas de problème. On peut garder des bibelots en visibilité, tout en essayant de garder une harmonie et de ne pas surcharger.
Une idée est également d'avoir moins d'accessoires, mais de meilleure qualité.

On laisse de l'espace autour de chaque objet pour le laisser respirer et le mettre véritablement en valeur.
Cela fait finalement partie des détails qui apportent de la vie et de la personnalité à un intérieur minimaliste...


(gauche : Planète Déco via Pinterest / droite : Frenchy Fancy via Pinterest)


J'espère que ces quelques réflexions vous auront amené à considérer le minimalisme d'un autre oeil : celui-ci est bien plus riche que ce qu'il peut laisser penser au premier abord...

Pour aller plus loin, plongez-vous également dans les raisons du minimalisme comme mode de vie, un parcours intéressant qui va bien au delà de la déco et des simples considérations esthétiques...



Photo de couverture : Casalil - Marie-Claire Maison via Pinterest

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire